SPAMM

capture-d_c3a9cran-2014-11-05-c3a0-22-30-22-1Curators : Systaime and Igor Deschamps

@Reticular_Carbone18

SPAMM is a team of passionate artists who connects emerging and established curators, artists, and institutions to forge international networks and generate new forms of collaboration through the production of exhibitions, events, publications, and curatorial training.

SPAMM is a virtual online museum dedicated to digital arts and emerging cultures.

Founded in 2011 by Systaime A.K.A Michael Borras, it brings together over four hundred international artists, selected by international curators, as part of several collections available online.

SPAMM has physically exhibited in art galleries, art institutions, museums, and alternative art spaces around the globe. Examples include: Cupcake @ PROJECT -ion (New York, USA, by invitation of curator Mark Brown), Wendy’s Subway galleries (Vancouver, Canada), KEIN THEMA-International Digital Art Festival (Museum of Contemporary Art, Nuremberg, Germany), Safari (Miami, USA), Dulce (Museum of Contemporary Art, Caracas, Venezuela), Transnumériques Festival (Brussels, Belgium ), and Conferences Entre(ouverture)-Salle Gremillon (Palais de Tokyo, Paris, France)…among others…

Spammreticular34

Vestiges Toucher/Croire/Disparaitre

// 11 2017 –  Co-écriture avec Maxence Grugier et Rodolphe Bessey. Artistes : Vincent CiciliatoFabien ZoccoRodolphe BesseyOlga KisselevaAntoine Schmitt, Bullitt Ballabeni Claire Sistach et Soizic SamsonPatrick Tresset et Paul le robot

 

L’espoir convaincu d’une solution technologique à la maladie et la mort, à la solitude ou la bêtise est aujourd’hui omniprésent en Europe et aux Etats-Unis. Il révèle cependant le désordre de nos esprits face aux technologies, qui remettront bientôt en cause notre propre nature.

Par peur du rien, l’Homme se rêve en objet.

Les artistes numériques inventent pourtant le vocabulaire nécessaire aux débats futurs, tracent les perspectives, ouvrent leurs doutes et espoirs au public. Les œuvres présentées dans cette exposition ont été crées par des artistes de l’ère numérique, avec ou sans recours aux technologies. La liberté de penser le numérique sans l’ustensile. Cette exposition est aussi accompagnée par trois auteurs ayant chacun une vision singulière des œuvres. Pour cette exposition d’ouverture, <> Reticular expérimente une transformation du rôle traditionnel du commissaire, pour une écriture plus fertile et plus ouverte à destination du public.

RVBN#2 Exposition

Avec Kerstin Ergenzinger WHISKERS IN SPACE, Kathy Hinde : TIPPING POINT, PIANO MIGRATIONS

 

Kathy Hinde, TIPPING POINT

tippoint_blog4La musique de Kathy Hinde mêle machines et matière naturelle pour créer d’étonnants objets sonores et visuels. Son approche combine la musique contemporaine avec d’autres formes d’art. Sa nouvelle installation sonore, Tipping Point, expérimente la sonorité de l’eau.
Tipping Point explore les possibilités sonores riches de la combinaison de l’eau et du verre, grâce aux fréquences et réverbérations émis par les différents niveaux d’eau et dans son instrument. Ce travail formera une sculpture sonore ainsi que la base d’une performance live. C’est une commande de Cryptic à Sonica, en partenariat avec le PRS for Music Foundation, Esmée Fairbairn Foundation, Britten-Pears Foundation and The Hinrichsen Foundation. L’oeuvre a été produite avec la collaboration de John Rowden du Scientific Glass Workshop du département de Physique de l’Université de Bristol et le développement logiciel de Matthew Olden.

Tipping Point sera inauguré au Norwich and Norfolk Festival en mai 2014 et continuera de parcourir le Royaume-Uni en 2014/2015, notamment aux Brighton Festival, BEAM Festival and Reverb London sound festival Aberdeen puis Sonica 2015 à Glasgow.

 

Kathy Hinde, PIANO MIGRATIONS

Piano Migrations 4_Credit Kathy Hinde

Piano Migrations de Kathy Hinde, est un cœur de piano sans âge, présenté à la manière d’un tableau en mouvement. Il est envahi d’images d’oiseaux qui viennent frapper ses cordes, vibrantes comme abandonnées au hasard onirique du vol des alouettes. Cet instrument musical original évoque tour à tour la vivacité de leur envol, leurs pattes agrippées sur nos fils électriques, les souvenirs printaniers.

 

Kerstin Ergenzinger WHISKERS IN SPACE

Whiskers1

Proche de la sculpture, Whiskers in space empli l’espace d’un jardin artificiel de plantes réagissant à notre présence. L’artiste la voitcependant comme des « moustaches de chat ». Elles agissent comme des organes sensoriels et s’adaptent au niveau de l’activité de l’air ambiant. Elles oscillent entre l’interactivité avec les spectateurs, leur oubli ou l’attente. S’instaure alors un jeu d’aller et retour où l’un réagit à la présence de l’autre. Il en résulte une occupation de l’espace toute particulière, entre vibration et méditation. L’indépendance du mouvement de l’installation la dote d’une forme d’intelligence artificielle simple. Simple comme les matériaux utilisés ou la technologie mise en œuvre. Un robot végétal ou un organisme électronique, agissant sous l’impulsion de son environnement, qu’il soit empli d’humains ou de courants d’air. « Nous, les humains faisons partie du système, mais ne sommes pas plus indispensables qu’un mouvementimperceptible ou le mouvement combiné des sculptures elles-mêmes.