Collection

Cette collection est en cours de constitution, au gré des rencontres et du temps libre. C’est un commissariat permanent décontracté, certaines oeuvres n’appartenant à personne ou la simple mention d’une oeuvre favorite. Leur présence n’est due qu’au plaisir de pouvoir les faire connaitre. Privatiser pour pouvoir partager l’Art numérique.

T0065

France Cadet (1971) 

“Petits rats” – 2011

Puzzle 

Triptyque photo numérique monté sur puzzle, cadre en bois beige sous verre. Numéroté 2 sur 5.

“Les avancées technologiques actuelles en matière de nanotechnologies réduisent de plus en plus les frontières entre le vivant et l’artificiel, introduisant de l’artificiel dans le vivant et vice-versa. Ces frontières devenant de plus en plus perméables, nous tendons à nous diriger vers le modèle du cyborg de Donna Haraway et la notion postmoderne unique de nature-culture, déconstruisant les binarismes du corps entre nature et culture, objet et sujet… Dans le triptyque Petits Rats (2011), montrant un série de trois puzzles avec trois danseuses identiques, révélant chacun l’anatomie externe (l’épiderme) ou interne (système musculaire et osseux) de la même danseuse, des pièces ont été échangées entre ces dernières, telles des greffes d’organe ou de tissus entre les sujets. Pareillement, des permutations similaires ont étés effectuées entre les pièces de ce diptyque Ballerines (2011), représentant une danseuse humaine et son alter ego robotique, telles des prothèses ou greffes artificielles.”

T0094

Olga Kisseleva (1965)

“Vice box” – 2012

Technique mixte

Installation interactive de poche. Boîte en bois laqué, cubes en plexiglass imprimés, vidéo, domaine sur Ovh. Travail collectif en collaboration avec Julio Velasco et Julien Toulze.

“Dans le projet « Boites de vices », Olga Kisseleva explore la thématique des codes QR. Il s’agit d’une série de petits cubes en plastique, entièrement transparents avec des codes QR cachés, qui contient chacun une histoire sur un vice spécifique. Le petit format de poche de la sculpture permet au spectateur de construire son propre portrait sur la base de ses propres péchés et vices. Ces œuvres ressemblent à des diamants en forme de cube et ils sont emballés comme un élément de bijou très cher, ce qui est tout à fait le contraire de son contenu caché. Dès que le système charge les données, une vidéo décryptée sur divers vices de l’homme apparaît sur l’écran. Ainsi, nous voyons les codes QR comme des objets et des symboles amenant vers une méditation, mais sous réserve d’un certain type de motivation, provoquée par un désir de déchiffrer ce code.”

T0026

Antoine Schmitt (1961)

« carré blanc 15/4/15 (8) » – 2015

Dessin au traceur sur papier.

“La série « Carré Blanc » est un travail sur la tension traditionnelle entre chaos et ordre, focalisée ici sur l’esprit humain et tout spécialement sur la tension avec le Surmoi (Ûber-Ich), internalisation de toutes les règles sociales, morales et culturelles. Une tension fondamentale, à l’origine de nombreux nœuds de la psyché humaine. Bien sûr, c’est aussi une référence à la figure du carré, si chérie par Vera Molnar, Manfred Mohr, Frieder Nake et tous les autres précurseurs des arts électroniques, en plus d’être la figure centrale de mon artiste de référence, Kasimir Malevich, mais aussi ma figure principale, avec le pixel. Les « Carrés Blancs » sont des dessins sur table traçante, faits en temps réel par un ordinateur sur une ancienne table traçante, en exécutant un algorithme avec une règle simple: gribouiller « librement » mais avec un carré central interdit, mais néanmoins très attirant. Chaque dessin est réalisé avec une dynamique différente de gribouillis.”

Patrick Tresset

“Paul the robot” – 2011

Portraits des visiteurs, 2014

Article écrit par Claire Richard et publié sur rue89.nouvelobs.com : “Paul, le robot qui dessine comme un humain”

Rodolphe Bessey

“Rodolphe BESSEY fabrique des photogrammes numériques ou argentiques à base d’imageries médicales (radiographies, IRM, écographies) ; de plans, d’empreintes corporelles et différentes matières sur Rhodoïds transparents. Son travail est le plus souvent une expérimentation et une recherche proche d’une alchimie visuelle et étrange. Il est à la découverte des nouvelles formes sensibles et sensitives. Un travail sur la mémoire, l’oubli… Une recherche qui ne se veut pas forcément originale mais plutôt originelle… Sa démarche reste inspirée par « l’art brut », les peintures rupestres, le chamanisme ou encore le butô…”

6603728347_1dbe831fe3

Site de l’artiste

Gruppo Spectre

Autoritratto

2012 -La mise en scène de l’empathie univoque Homme/Machine et son anticipation.

Marika Dermineur

http://www.lemonde.free.fr  

Manipulation par le public de la une du jour, en temps réel. Site Offline.

“Marika Dermineur travaille sur les questions liées au réseau, sur les possibilités d’un programme à produire du langage, des structures de récits, des images et des sons. Diplômée de la Sorbonne, de Paris 8, de l’ENSAD et du CNAM, spécialisée dans la création artistique sur internet. Membre actif de la plateforme expérimentale Incident.net. Workshops et conférences aux Ecoles des Beaux-Arts de Paris et de Rennes, enseignante à l’Université Rennes 2. Elle a réalisé le Clavier (prod. La Chambre Blanche, ca), la Googlehouse, Les Inhabitants (prod. Impakt, nl), There! (résidence V2 lab, nl) et autres installations et sites web présentés lors de festivals et expositions: Turbulence.org, Nuit Blanche de Rome et Paris 2005, expositions “Translation” (Galerie Basekamp, Philadelphie), “Bis Repetita Placent” (Espace d’art Contemporain, Ruart), “Download” et “Blackout” (Paris), New Forms Festival 2004 de Vancouver, lauréate 2003 pour internet à Filmwinter (de), Impakt Online (nl), exposition D’ailleurs (Gaîté Lyrique Hors les murs), Villette Emergences, Avril.exe à Confluences, Milia, Métafort (fr).”

Site de l’artiste

Jodi

http://wwwwwwwww.jodi.org

“Jodi fait partie des pionniers du Net art du milieu des années 90. Ce collectif de deux artistes (Joan Heemskerk et Dirk Paesmans) ont été les premiers a avoir renversé les codes du web, des programmes informatiques, des vidéos et des jeux électroniques. Jodi en changeant radicalement la langue de ces systèmes ainsi que des interfaces et des commandes déstabilise la relation établie entre la technologie informatique et ses utilisateurs.”

Philip Beesley

L’exposition CTRL+N organisée lors des journées de concertation “Cultures numériques” au siège de la région Rhône-Alpes, avait entres autres objectifs didactiques de permettre aux institutions et professionnels de prendre conscience de l’étendue disciplinaire des pratiques numériques. Je n’ai pu présenté que son ouvrage et son site, mais c’était sa première “présentation” en France.

http://www.philipbeesleyarchitect.com

Cod Act

E-Cycloïd ecycloid

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

E-Cycloïd est une sculpture musicale fantastique. C’est une oeuvre unique par l’étendue disciplinaire qu’elle occupe, la fascination sonore, spatiale, visuelle qu’elle suscite. J’ai pu la présenter en Rhône-Alpes lors de la première  biennale RVBN.

http://www.codact.ch/fr/accueil.html

 

Paolo Cirio

P2P Gift card 

“This project proposes an alternative financial model based on a Peer-to-Peer social architecture. It offers an innovative participatory system using counterfeit virtual money by issuing forged VISA credit cards. The project introduced Gift Finance, a monetary policy based on free universal credit without interest. Gift Finance is the conceptualization of the democratic creation of money by ordinary people in order to redistribute wealth in society. The website P2PGiftCredit.com allows people to generate unique virtual card numbers and send them to others via digital platforms. A limited edition of physical plastic P2P Gift Credit Cards are available by request at P2PGiftCredit.com, and they have been distributed worldwide via mail, in art exhibitions and public interventions.” P.C

p2p_card_installation